Mairie de Molières-Cavaillac Site officiel de la commune

Le compostage, mais pourquoi donc ?

2 novembre 2021

POURQUOI COMPOSTER

                              AVANT

                                   APRÈS

 

Photographie d’un compost après le retrait du composteur. En haut, les derniers apports, reconnaissables ; en bas, le terreau fin prêt.

 

Il n’y a pas encore si longtemps, il fallait composter son billet de train ; avec les nouvelles technologies, que voulez-vous, le geste se perd…

Mais le verbe « composter » a une autre signification, source de richesse...

D’ailleurs, Dame Nature l’a toujours utilisé. Que pensez-vous qu’il advienne de toutes ces feuilles d’automne tombées sur le sol ? Que se passerait-il si elles ne faisaient que s’accumuler ? Il serait impossible de se déplacer sur nos chemins. Or, il n’en est rien. 

Le sol et sa litière sont un véritable lieu de vie, un enchantement pour de nombreux être vivants : bactéries, champignons, gastéropodes, annélidés, crustacés, petits mammifères… L’ensemble de ces êtres vivants y trouvent non seulement une source de nourriture, mais aussi un refuge et/ou un lieu de reproduction. 

Par ailleurs, l’apport de matière sur les sols leur permet de capter le carbone de cette matière. 

Les feuilles, les brindilles, les herbes sèches, et à une moindre vitesse les branches mortes et les troncs… tout est recyclé dans la litière des sols pour former « un or brun », le terreau à nouveau utilisé par les plantes et les arbres : « L’économie circulaire naturelle » ou encore « Le cycle de la matière ».

Pour ce qui nous concerne, composter, c’est participer au recyclage naturel des déchets, mais surtout…

C’est la meilleure façon d’alléger notre poubelle grise ! 

Du terreau se prépare en silence. Composter les déchets végétaux est un cercle vertueux : ce que nous ne mangeons pas retourne à la terre et profitera à une nouvelle production (fleurs, fruits, légumes).

 

Par ailleurs, une récente étude (avril 2021) menée par le Symtoma a montré :

Photographies du Symtoma

Déchets résiduels

que, parmi tous les déchets contenus dans la poubelle grise, seulement 23% devraient s’y trouver.

Ces déchets sont les déchets résiduels : on ne sait rien en faire. Ils ne sont pas recyclables ; ils sont destinés à l’enfouissement,

 

Photographies du Symtoma

Déchets organiques

que, dans cette même poubelle grise, il y a 38% d’épluchures, de légumes passés. Ce sont les déchets organiques. Ils sont destinés au compostage.  

Les déchets ont un coût : 22% du budget de l’intercommunalité
sont alloués au traitement des déchets.

Finalement, réduire le volume de la poubelle grise est bon pour le porte-monnaie, et, …peut se faire par des gestes simples : utiliser un composteur, une colonne à verre, à textile, et, se déplacer en déchetterie. 

 

Rappel : 

Deux composteurs sont à votre disposition au Mas du Couet au fond du parc à jeux des petits.

Une colonne à textile et une colonne à verre sont en service « aux lavandes ».

 

G.M

Evénements

Aucun événement n'a été trouvé

mer

07

Juil

Du 7 juillet 2021 au 26 juin 2022

LE LOUVRE EN VOYAGE - Olympia d'Edouard Manet devant la Filature à Molières-Cavaillac

Ancienne Filature de Molières


sam

28

Mai

Le 28 mai 2022 à 18h00

MARCHÉ DE PRODUCTEURS ET D'ARTISANS

CAMPING DE LAPAROT

Actualités

questionnaire : mobilités dans notre territoire

Répondez au questionnaire en ligne

19 mai 2022

questionnaire : mobilités dans notre territoire

Pourquoi un questionnaire en ligne sur le thème des mobilités ? Comment vous déplacez-vous au quotidien :  en voiture individuelle, en transports en commun, à pied ou en vélo ? Que pensez-vous des moyens de transport disponibles aujourd’hui, des routes etc.. ? Ce qui est bon, ce qu’il faudrait améliorer ?   Pour répondre à ces questions, Luana Ceccone, actuellement en stage au PETR Causses et Cévennes sur le thème des mobilités a réalisé ce questionnaire pour connaître le ressenti et les besoins des habitants des communes des  communautés de communes du Pays Viganais et Causses Aigoual Cévennes terres solidaires. Les...